Navas, le chant du cygne pour Areola ?

De l’autre côté des Pyrénées, la presse spécialisée assure que tout est en ordre: Keylor Navas est tout proche du Paris Saint-Germain. Le Costaricien deviendrait le titulaire dans la cage francilienne, au détriment d’un Alphonse Areola qui n’a jamais réussi à véritablement s’imposer.

Alphonse Areola a débuté sa quatrième saison dans l’effectif professionnel du Paris Saint-Germain depuis qu’il en a terminé avec sa période d’apprentissage et des prêts à Bastia, Lens et Villarreal. Le gardien de but français a endossé le costume de titulaire depuis le début du mois d’août, libéré de la présence du légendaire de Gianluigi Buffon ou du revenant Kevin Trapp, renvoyé à l’Eintracht Francfort. Le numéro 1 du club de la capitale, c’est lui, le troisième portier de l’équipe de France championne du monde. Mais ça ne devrait pas durer très longtemps…

Et pour cause, tout porte à croire que les champions de France cherchent un gardien de but plus sûr, plus efficace. Il faut dire qu’Areola n’a jamais réussi à se montrer régulier et convaincant au cours des dernières années, alternant l’excellent avec le moins bon. A sa décharge, hormis en 2017-2018, il n’a jamais été autre chose qu’un numéro 1 bis en Rouge et Bleu. Mais à 26 ans, le champion du monde U20 2013 se prépare vraisemblablement à vivre un exercice 2019-2020 compliqué sur le plan personnel. En effet, en Espagne, les médias sont persuadés que Keylor Navas va s’engager prochainement en faveur du Paris Saint-Germain. L’accord contractuel daterait de plusieurs semaines, lorsqu’Antero Henrique était encore en poste, et le Real Madrid aurait même accepté l’idée de le laisser partir libre à un an de la fin de son contrat, ne serait-ce que pour le récompenser des services rendus, et pour économiser son salaire.

Le Costaricien, triple vainqueur de la Ligue des champions avec les Merengues, a prouvé la saison passée qu’il avait encore de très beaux restes, à 32 ans, et ne devrait son départ de Santiago-Bernabéu qu’à la présence du Belge Thibaut Courtois, indéboulonnable et figurant parmi les meilleurs d’Europe à son poste. Alphonse Areola est lui encore loin de pouvoir boxer dans cette catégorie, et semble parti pour cirer le banc de touche parisien au cours des mois à venir. Sauf s’il demande en retour à sa direction de plier bagage pour s’installer durablement dans un fauteuil de numéro 1 sous d’autres cieux. Car même si Keylor Navas ne devait pas rallier la France, Le Parisienexplique de son côté que la piste menant au Milanais Gianluigi Donnarumma est toujours d’actualité. Une preuve de plus du peu de crédit accordé à l’ex-Sang et Or…

Share Button

Laisser un commentaire