Scandale présumé sur le fer de la Falémé : l’Act demande la publication du contrat entre l’Etat du Sénégal et la Société Turque Tosyali

L’Alliance pour la citoyenneté et le travail se prononce sur le scandale présumé sur le fer de la Falémé. Le Conseil National dudit parti qui s’est réuni, samedi 31 août 2019, met l’Etat du Sénégal face à ses responsabilités.

Dans un communiqué, il affirme que ces autorités ne semblent pas percevoir la rupture qualitative introduite par la Constitution qui consacre définitivement la propriété des ressources naturelles au peuple sénégalais et donc à chacun de ses membres. Ce dispositif consacre les ressources naturelles comme des biens appartenant à l’ensemble de la communauté. Et, en conséquence, déduit l’ACT, «toute utilisation contraire aux intérêts de cette communauté peut s’analyser comme un abus de biens sociaux et comme tel, poursuivi».

Le conseil national de l’Act exige ainsi des autorités étatiques «une totale transparence dans la gestion des ressources naturelles de ce pays». Il demande par ailleurs la publication du contrat entre l’Etat du Sénégal et la Société Turque Tosyali pour l’exploitation du fer de la Falémé.

Aussi, invite-il l’Etat du Sénégal “à répondre à la question essentielle concernant ce projet industriel : s’agit-il d’un groupe aciériste ou minier afin de ne pas reproduire l’erreur commise avec le choix du groupe Arcelor-Mittal ?”.

Actusen.sn

Share Button

Laisser un commentaire