Présentation d’un Recueil de contribution citoyenne : la Société décèle les limites du parrainage citoyen

Le collectif des organisations de la société civile pour les élections (Cosce) a procédé, ce mercredi à la présentation d’un Recueil de contribution citoyenne. Les acteurs ont saisi l’occasion pour déceler les limites du dispositif actuel du parrainage citoyen. Ils ont d’emblée attaqué la fiche de parrainage qui n’est ,d’après leurs analyses, «ni modélisée, ni sécurisée». Et par ailleurs, il faut rectifier à l’avenir, les incohérences entre la fiche papier et le format numérique.

Les acteurs de la société civile dénoncent certaines techniques qui sont utilisées pour la collecte des signatures. Il s’agit de celle dite technique de «l’assèchement». Laquelle consiste à demander à ses soutiens plus de parrainages que nécessaire, de sorte que le vivier soit asséché pour les autres candidats.

Il y a aussi la technique de la «pression» qui exerce des pressions sur des électeurs pour qu’ils ne parrainent pas un candidat qui risquerait de mordre sur l’électorat de la famille politique d’un autre candidat. La dernière technique dite de «coup de pouce», vise notamment à faciliter une candidature, en aidant un candidat d’un camp politique adverse à se présenter. Ce que déplore le Cosce.

Au niveau du contrôle, la principale limite du système est liée «au fait qu’il est effectué subséquemment, à l’issue du dépôt des listes des parrainages». Or, selon la société civile, «les candidats ne disposent, à priori, d’aucun référentiel pour éviter les doubles parrainages et les erreurs de saisie, entre autres».

La dernière limite a trait aux références de contrôles qui sont «imprécis». «La Loi est imprécise dès lors qu’un électeur ne peut parrainer qu’une seule liste de candidature, alors que les élections locales, par exemple sont constituées de plusieurs listes», relève le Cosce.

Malang Faty, (Stagiaire-Actusen.sn)

Share Button

Laisser un commentaire