Les terroristes endeuillent encore le Burkina

Au moins 29 personnes ont été tuées dans deux attaques dimanche dans la région du centre nord du Burkina Faso.

Des individus armés non identifiés ont ciblé un véhicule de transport de marchandises et des motos tricycles de transport de vivres du programme alimentaire mondial destinés aux populations locales.

La première attaque a eu lieu sur l’axe Barshlogho Guindbila à environ 170 kilomètres au nord de Ouagadougou annonce Remi Dandjinou le porte parole du gouvernement dans un communiqué.

Il s’agit d’un véhicule de transport de marchandises qui a sauté sur un engin explosif improvisé. Le bilan provisoire est de 15 morts. Six autres personnes ont été blessées, toutes évacuées dans des centres de santé précise-t-il.

La deuxième attaque plus au nord a ciblé un convoi de vivres à destination des populations de Kelbo révèle le porte-parole du gouvernement.

Toujours Dimanche aux environs de 19h30, une patrouille du détachement militaire de Bahn dans le nord du pays est tombée dans une embuscade. Quatre soldats sont blessés.

Des renforts militaires ont été envoyés, un ratissage a été organisé et il est demandé aux populations locales de se conformer aux consignes de sécurité.

Selon le ministre Remy Dandjinou, le gouvernement mettra tout en œuvre pour que les convois humanitaires dans les zones touchées par les attaques se fassent sous escortes sécurisées.

BBC AFRIQUE

Share Button

Laisser un commentaire