Décret n°2016-1222 du 12 août 2016, renouvelant le mandat du président du Conseil constitutionnel supposé introuvable: l’autre légende d’Abdoul Mbaye

En fin de semaine dernière, l’ancien premier ministre a demandé la publication du décret qui validerait la nomination de Pape Oumar Sakho à son poste. Dans deux lettres adressées au président du Conseil constitutionnel et au secrétaire général du Gouvernement, Abdoul Mbaye interpellait les deux hommes sur la nécessité de «retrouver» et de rendre public le document.

Mais Source A est en mesure d’écrire, sans courir le risque d’être démenti, que le leader de l’Alliance pour la citoyenneté et le travail (Act) a raconté aux Sénégalais une légende. Car votre journal qui a fouillé, a retrouvé, sans séisme ni onde de choc, le décret en question.

Il suffit poursuit le journal dans sa parution de ce mercredi, «de faire un tour à la Direction des Archives nationales, pour se rendre compte que non seulement le décret n°2016-1222 du 12 août 2016, renouvelant le mandat de Pape Oumar Sakho, à la tête du Conseil constitutionnel se trouve bel et bien aux Archives nationales.

Mais aussi, le décret nommant Pape Oumar Sakho une première fois pour achever le mandat de Feu le président Cheikh Tidiane Diakhaté par décret n°2015-905 du 26 juin 2015 (publié au Journal officiel n° 6863 du 25 juillet 2015) se trouve, lui aussi, à la Direction des Archives nationales».

Toutefois, pour comprendre la propension chez le leader de l’Alliance pour la République (Act) à se montrer ô combien léger, quand l’envie l’en démange, explique votre canard de Castor-Bourguiba, «il suffit de remonter à un passé encore récent. Notamment, au 19 Avril 2018, quand il a annoncé la mort imaginaire d’un manifestant, lors des manifestations contre le parrainage, puis au 02 janvier 2019, lorsqu’il a faussement spéculé sur la participation de l’Adie dans la vérification des parrains».

Actusen.sn

Share Button

Laisser un commentaire